Reconstitution de Verger

Le nombre de vergers en Suisse a diminué de 80% depuis la moitié du siècle passé. La situation est encore plus catastrophique dans le canton de Neuchâtel, où les arbres fruitiers ont diminué de près de 88% durant cette même période. De plus, les vergers qui restent dans le canton de Neuchâtel sont le plus souvent de vieux vergers de plus de 60 ans.

Graphique sur l'évolution du nombre d'arbres fruitiers en Suisse et à Neuchâtel entre 1951 et 2001
L’axe de gauche représente les données pour la Suisse et celui de droite pour le canton de Neuchâtel. Les unités sont des milliers d’arbres. Le canton de Neuchâtel a donc perdu plus de 93’000 arbres fruitiers hautes-tiges en 70 ans.
Sources: (Ritzmann-Blickenstorfer et Siegenthaler, 1996; OFS, 2013)

Les causes de cette disparition massive d’arbres fruitiers sont principalement l’accroissement des zones bâties, l’extension des voies de communication et le changement de pratiques agricoles.

Evolution des vergers à Fenin entre 1966 et 2017 sous la pression de l'urbanisation
Le village de Fenin (Neuchâtel) a vu son nombre d’arbres fruitiers diminuer drastiquement au cours des 50 dernières années au profit de nouvelles habitations.
Source: géoportail du système d’information du territoire neuchâtelois

C’est pourquoi la Coopérative de La Bor s’efforce de chercher des terrains et de replanter des vergers. Ainsi les générations futures pourront également bénéficier des fruits et de la biodiversité inhérente aux vergers hautes tiges.

Jusqu’à présent, nous avons replanté une dizaine de vergers. Nous cherchons à en planter davantage. Mais, nous n’y arriverons pas seuls… Nous manquons de terrains. De plus, un arbre fruitier haute-tige peut vivre et produire une centaine d’années pour autant qu’il soit formé correctement les 10 à 15 premières années. Par la suite une taille d’entretien annuelle est nécessaire.

Si vous souhaitez soutenir nos actions, vous avez plusieurs possibilités:

  • faire un don sur notre compte dont vous trouverez les coordonnées ici .
  • parrainer un ou plusieurs arbres fruitiers, afin de couvrir leurs frais de plantation et formation.
  • mettre à disposition du terrain pour planter un verger.
  • Si vous avez du terrain ou si vous voulez nous aider à couvrir les frais de plantations et de formation des arbres fruitiers en parrainant un ou plusieurs arbres.

Nous vous invitons à vous inscrire sur ce formulaire.


Références:

  • Heiner Ritzmann-Blickenstorfer, Hansjörg Siegenthaler. Statistique historique de la Suisse, Zürich: Chronos, 1996, p. 528, tab. I.4a
  • OFS (Office fédéral de la statistique), 2013. Arbres fruitiers sur prairies et champs selon les espèces (hautes tiges), Période d’observation 1991-2001, Berne.